Madame la Ministre trompe son monde !…

Dans le but apparent de dynamiser  le questionnement des élèves des cours de morale des 4ème, 5ème et 6ème primaires, la nouvelle Ministre Schyns a proposé de développer la réflexion à partir d’un texte de spiritualité renforcé par un atelier animé par deux spécialistes. Intention louable, a priori si ce n’est qu’elle a « oublié » de préciser que les deux spécialistes sont un maître assistant d’une école catholique et une inspectrice diocésaine…. Pur produit de l’enseignement catholique et mise en place par le CDH, Madame Schyns oublie qu’elle est la Ministre de l’enseignement des la Communauté Française et doit donc faire preuve d’impartialité. Peut-être n’a-t-elle pas bénéficié des 20 heures de cours qui donnent un brevet de neutralité aux diplômés de l’enseignement confessionnel. Ou bien faut-il plutôt constater que ces 20 heures sont insuffisantes pour annuler des dizaines d’années d’ évangélisation et d’endoctrinement…

La section de Tournai de  la Ligue de l’Enseignement et de l’Éducation permanente condamne la duplicité  de la Ministre dont  l’omission est manifestement volontaire. De ce fait, elle occulte son obligation de neutralité. L’enseignement confessionnel, ulcéré d’avoir dû renoncer à une heure de cours philosophique, essaie  donc, par la bande,  de reprendre la main et de récupérer cette « perte » de pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *